Etiquette pour les visiteurs

Le rôle principal du « Bureau de Liaison du Karaté Traditionnel d'Okinawa » est de mettre en contact les étrangers avec les maîtres d'Okinawa. Afin d'éviter toute complication ou problème au niveau financier de part et d'autre et après avoir consulté de nombreux maîtres accueillant régulièrement des pratiquants d'arts martiaux venus de l'étranger, nous avons décidé de faire les présentations selon les règles ci-dessous.

A noter que ces règles sont valables pour les personnes visitant Okinawa pour la première fois et pour les étrangers qui ne font partie ni ne sont en contact avec une organisation de karaté d'Okinawa.

 

1. Frais d'entraînement

 

Selon une étude réalisée par le Bureau Général d'Okinawa «Okinawa Sense – Culture related Industry Research Committee” (2010), 35% des dojos accueillant des étrangers dispensent des cours gratuits, 38% demandent une cotisation de moins de 10 000 yens. Seul 13% des dojos réclament une cotisation supérieure à 10 000 yens. Il apparaît également que les 3/4 des périodes d'entraînement varient d'une à deux semaines.

Les Okinawaïens sont par nature des gens au grand coeur. Par tradition, les maîtres de karaté sont des bushi ; dans ce cas, le mot ne désigne pas les samouraïs de l'île principale du Japon mais des gentilhommes dotés d'une grande maîtrise d'eux-mêmes, au sens moral profond et experts en karaté. Très fiers d'être originaires du berceau du karaté, plusieurs d'entre eux enseignent aux étrangers gratuitement, pour le seul plaisir de transmettre leur art.

Cependant, partout dans le monde, il est normal de payer une cotisation mensuelle, des frais d'inscription d'un stage, etc. Afin de pouvoir continuer à connecter les étrangers et les maîtres et pour garantir la bonne marche de ce type d'échange, nous demandons aux pratiquants que nous présentons à un maître de lui payer la cotisation « Sharei-kin » indiquée ci-dessous. C'est à cette condition que nous vous présenterons les maîtres locaux, considérant que cette rémunération constitue une marque de politesse envers l'instructeur et le dojo.

 

Une personne, à partir de deux semaines d'entraînement (3 fois  par semaine)

10,000 yens

Une personne, un seul entraînement                                        

3,000 yens

Veuillez payer cette somme directement au maître lors du premier d'entraînement.

Il est possible que l'instructeur n'accepte pas votre argent, cependant, gardez à l'esprit que le maître, en plus de vous transmettre son savoir, doit également dépenser de l'argent pour le maintien du dojo. Par conséquent, insistez pour payer. Si le maître refuse votre argent, dites-lui de l'accepter comme signe de gratitude envers les membres du dojo.

Dans le cas ou les cotisations seraient déjà fixées dans le dojo qui vous accueillera, veuillez ne pas tenir compte de la cotisation établie par notre bureau.

Si vous désirez devenir membre du dojo ou pensez y revenir dans le futur, veuillez en parler directement au maître.

Note : A Okinawa tout comme dans le reste du Japon, il est impoli de remettre de l'argent directement à quelqu'un. Lorsque vous payez votre cotisation, veuillez mettre l'argent dans une enveloppe, celle-ci peut être de n'importe quel format. Il est également recommandé de vous incliner lorsque vous remettez l'enveloppe, démontrant ainsi votre bon état d'esprit et vos bonnes manières.

2. Présentation d'un dojo.

A travers les contacts que nous entretenons avec les organisations locales, nous ferons de notre mieux pour vous présenter à des instructeurs et des dojo conformes à vos attentes. Soyez attentif au fait qu'il n'est pas bien vu de passer d'un dojo à un autre durant le même séjour sur l'île. Nous ne procéderons donc pas à la présentation d'un grand nombre de dojo durant un même séjour.

Pour les gens faisant partie d'une organisation de l'île principale du Japon, soyez sûrs de ne pas causer de problèmes ou malentendus avec votre organisation. Nous vous prions de nous faire part d'une telle affiliation lorsque vous nous contactez.

3. Hébergement et tourisme

En général, il n'est pas possible d'être hébergé dans un dojo. De plus, la plupart des instructeurs à Okinawa travaillent durant la journée et n'enseignent que le soir. Faites donc votre possible pour ne pas devenir un fardeau pour votre maître. Si vous avez besoin d'aide pour trouver un logement bon marché ou tout autre service (tourisme, etc.), veuillez nous contacter directement.